Philibert

PHILIBERT LE ROI DES VERS DE TERRE 
Drôle de rencontre à "la Fée d'Arlane"

Un dimanche matin du mois de mai avec mes enfants nous étions dans notre jardin. Et surprise, nous avons vu arriver par un chemin venant de la montagne de Lure, un gros, un très gros ver de terre avec toute sa nombreuse famille. On aurait pu penser à un troupeau, un troupeau de lombrics, en avez-vous déjà vu de pareil ?
Ils chantaient tous à tue-tête, même les petits, une chanson dont nous ne comprenions pas les paroles.

Très étonné de les voir se déplacer sur le sol, je m’approche et j’ose timidement leur demander d’où ils viennent et où ils vont ?
Le plus gros prend la parole et me dit :
« Bonjour monsieur le jardinier, ma grande famille et moi-même Philibert, venons de la montagne de Lure. Nous avons décidé de déménager car les hivers, chez nous, sont trop longs et trop froids, nous préférons vivre tout nu, car nous n’aimons pas mettre des chaussettes. 

Alors un matin nous avons regardé au loin et mon instinct nous a guidés vers votre jardin dont la terre n'est pas retournée ni labourée à ce que nous voyons ?
Permettez-vous que nous nous installions dans la terre de votre jardin ?

Ma famille et moi sommes affamés. Nous n’avons pas mangé beaucoup cet hiver. Il a été rude chez nous, il y avait trop de neige, la terre était gelée. Mes enfants sont tous maigres, regardez monsieur le jardinier.
Si vous nous acceptez, je vous promets de vous aider à travailler la terre en creusant des galeries verticales jusqu'à deux mètres de profondeur, en mixant, mangeant de la terre, des déchets végétaux…ce qui permettra à l’humus de se faire plus facilement, à l'air et l’eau de bien pénétrer dans le sol.
Grâce à notre activité avec celles de nos amies les bactéries, les microorganismes et des microchampignons, vos légumes seront bien nourris et vous aurez de belles carottes, des salades, des beaux épis de maïs, des haricots, des fraises et des framboises… » Qu’en pensez-vous monsieur le jardinier ?

Je lui réponds aussitôt :
« Bienvenu dans notre jardin, nous vous accueillons avec plaisir, car ici nous respectons la nature, nous vivons en paix avec les vers des terres, les insectes, les micros organismes, les bactéries et les microchampignons. Nous ne travaillons pas la terre mécaniquement à part une grelinette. Chez nous à la Fée d’Arlane, vous aurez un gîte permanent et une nourriture abondante. Nous ne vous dérangerons pas.

Nous n’utilisons pas de produits chimiques ni dans la terre ni sur les plantes pour ne pas tuer tous les insectes, les papillons, les oiseaux. Nous ne voulons pas polluer la terre, l’eau, l’air.
Nous pratiquons la permaculture depuis de nombreuses années. 
Nous considérons le sol comme un organisme vivant. Nous aimons la nature, car c’est grâce à elle que nous existons et restons en bonne santé. Nous ressentons de la gratitude envers notre terre mère, l'air, l'eau, toute la création
Nous préférons utiliser des produits naturels qui ne polluent pas, qui peuvent se recycler complétement.

Quand les plantes sont malades ou trop souvent attaquées par des insectes, nous soignons d’abord le sol en apportant plus de paille, de foin, de BRF, de compost, des extraits de plantes … pour la rééquilibrer et ainsi aider les plantes à mieux se défendre elle- même des maladies et des insectes.
Car la terre avec son humus nourrit d’abord les plantes, puis les plantes nourrissent les animaux et l’homme. En retour les plantes stimulent la vie du sol.
Chaque semaine nous pourrons vous donner encore plus de déchets végétaux, organiques,
à décomposer, quand voulez-vous commencer ? »


A ces mots, Philibert eut les larmes aux yeux. Il semblait heureux de ce chaleureux accueil.
C’est alors que toute sa grande famille se précipita sur mes pieds nus pour m’embrasser sur les orteils.
C’était rigolo de voir de si petites bouches faire des bisous, de plus elles me chatouillaient. Il y en avait partout.

Au bout de six mois, vers la fin de l’automne Philibert et sa famille avaient bien oeuvré.
La récolte de légumes magnifiques était extraordinaire, la terre était devenue très souple et leur famille s’était multipliée. C’était impossible de les compter, il y en avait plus de deux mille ou trois mille.

Pour les remercier nous avons réuni tout le monde et avons fait une grande fête avec un bon repas.
Pendant le repas, nous avons consacré Philibert le lombricmixer, roi des vers de terre.
Ils vécurent heureux, eurent une très grande famille et une longue vie.

Tous les hôtes en séjours à la Fée d’Arlane furent émus par cette consécration.
Nous en gardons un très bon souvenir. De plus toute la soirée nous avons eu un concert avec la compagnie "Raffaello" une famille de grillons musiciens célèbres de passage dans notre région en cette saison.


Bruno Doumaiselle, Jardinier permaculteur/cuisinier écogastronome.

www.permaculture-provence.fr 

 

Les lombrics anéciques, j'aime.
Celui-ci est un lombricmixer laboureur qui s'appelle Philibert, le Roi des Vers de Terre. Les 3 types de vers de terre ou lombrics,épigés, endogés, anéciques, sont les auxilliaires du jardininier permaculteur, des grands travailleurs. Ils jouent un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Ils ont un bon appétit si nous ne les dérangeons pas. 

 

 

A cette occasion nous avons eu un concert improvisé par la compagnie "Raffaello"...

Trois principaux types de vers de terre dont la famille à Philibert, les anéciques.

Le ver de terre fait des provisions, comme l'écureuil.

Aucune vidéo n'a été insérée